Un Bayashi au Japon


Depuis 2005 au Japon en tant qu'etudiant, boulanger, puis hotelier a
divers endroits. Decouvrez ma vie d'expatrie et le Japon qui m'amuse
et me fait reflechir. En photo autant que possible.

Hiroshima Weather Forecast, Japan
Recueil de 51 cart...
By Baillehache Pascal

03 juin 2006

Revue de presse, suite

Ce matin j'ai discute avec une japonaise de ce dont je parlais hier. Elle a confirme ce que je racontais mais il y a trois choses a ajouter. Premierement, l'occidentalisation d'une partie des japonaises provoquent egalement une chute du nombre des marriages. L'image de la mere au foyer dependante financierement de son mari est discreditee, alors que celle de la femme vivant seule et gravissant les echelons de son entreprise est valorisee.  Ca n'aide pas vraiment a augmenter les naissances. Deuxiemement, je disais que les meres doivent arreter de travailler quand elles ont un enfant. En fait c'est inexact. Elles n'arretent que leur travail fixe. La plupart d'entre elles continuent une activite salariee grace aux arubaito. Le salaire est bas mais constitue un complement de revenu non negligeable, et surtout l'emploi du temps est 100% amenageable en fonction des horaires des enfants. Troisiemement, j'ai ecrit que le gouvernement s'inquiete du probleme des retraites comme en France. C'est vrai mais il faut relativiser : la encore grace au systeme arubaito nombre d'entre eux peuvent continuer (et continue effectivement) a beneficier d'un revenu bien apres la fin de leur emploi fixe. Decidement, ces arubaito me semblent de plus en plus la clef de voute de bien des choses. Il faut absolument que je prenne le temps de resumer ici une discussion que j'avais eu avec une autre japonaise a ce sujet a l'epoque du cpe en France. En ce qui concerne la japonaise avec qui j'ai discute, elle est pour le modele traditionnelle, souhaite se marrier et arreter son travail pour elever son enfant. En attendant elle a un arubaito, vit confortablement et fait des economies. Un autre article sur le sujet avec des statistiques : http://fr.news.yahoo.com/02062006/202/japon-les-plus-de-65-ans-atteignent-une-proportion-record.html

En parlant de retraites qui continuent le travail, ca vous fera surement penser aux japonais qui travaillent jusqu'a en mourir. Je viens justement de lire un article avec les statistiques des morts/malades par surmenage de l'annee ecoulee. Ici : http://fr.news.yahoo.com/01062006/202/japon-les-suicides-et-les-morts-par-surmenage-toujours-au.html . J'ajoute le pourcentage des victimes du surmenage car il n'est pas indique dans l'article : 0,00025% de la population (dont 0,0001% de deces). Pour comparaison, j'ai cherche des informations sur ce probleme dans les pays occidentaux. En voici un sur le site de l'Organisation Internationale du Travail : http://www.ilo.org/public/french/bureau/inf/magazine/37/costs.htm . On evoque aussi dans l'article le probleme du taux record de suicide au Japon, et petite precision : ce que le journaliste appelle "travailleurs temporaires" ce sont les arubaito.

En cherchant l'article precedent, je suis tombe sur un autre article de mes amis de radiofrance : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/information/chroniques/blogs/fiche.php?did=38750 . Le message du blog dont parle le texte n'est pas reference (du travail de pro, c'est bien les gars continuez comme ca), donc je vous evite la penible recherche en vous donnant le lien : http://www.nipponeries.com/archive-11-2005.html . En ce qui concerne l'article, on notera la encore une grande objectivite. L' "appartement typique japonais" etant en fait une description du plus petit modele d'appartement (modele 1K) au Japon, et le prix indique n'est pas le loyer (remaniement subtil de la citation qui laisse place a tout les doutes tout en restant inaccessible aux accusations de mensonge) mais le prix d'emmenagement, c'est a dire avec les equivalents de nos cautions et frais d'agence, a l'endroit le plus cher du Japon, Tokyo. Tiens c'est bizarre je me rappelle soudain de mon premier appart a Paris : une sdb minuscule ou je faisais la vaisselle dans l'evier (seul point d'eau), suivi d'un couloir de 10m de long sur 1m de large qui debouchait sur la piece principale, 1.5m de large, environ 7m de long. Dommage j'ai oublie combien je payais mais vous comprendrez tout seuls. L'appartement typique francais ?

Posté par bayashi à 14:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires

    Parfois, on se dit que débattre sur pour ou contre le Lundi de Pentecôte, c'est bizarre vu d'ici !

    Posté par Thomas, 04 juin 2006 à 00:03

Poster un commentaire