Un Bayashi au Japon


Depuis 2005 au Japon en tant qu'etudiant, boulanger, puis hotelier a
divers endroits. Decouvrez ma vie d'expatrie et le Japon qui m'amuse
et me fait reflechir. En photo autant que possible.

Hiroshima Weather Forecast, Japan
Recueil de 51 cart...
By Baillehache Pascal

18 septembre 2007

14eme cours de calligraphie

Troisieme serie de katakana, la serie en "s". Derniere serie avant une pause forcee d'un mois car ma professeur par en conference a Pekin et que septembre est riche en lundi ferie. A propos de la conference, j'ai demande a ma professeur comment elle dialoguait avec les Chinois. Et bien sur la reponse etait qu'ils se contentent d'ecrire et l'utilisation du meme systeme d'ecriture leur suffit pour se comprendre. Je ne me lasserai jamais de ca :-)
Bon de mon cote j'espere trouver le courage de profiter de cette pause pour faire des exercices serieusement, auquel je vous ferai partager les resultats bien sur. Mais savoir si je vais tenir mon engagement ...

Allez hop comme d'hab, la serie de ma professeur :

DSC_0002

Et mes exercices :

DSC_0003

le "sa"

DSC_0004

le "shi" qui fait partie d'un groupe de 4 caracteres problematiques pour les debutants : shi, tsu, so, n. Ils se ressemblent enormement, un ou deux points, de haut en bas ou de bas en haut, l'inclinaison du trait, font la difference. En calligraphie, la difference est assez nette et facilite la reconnaissance. Par exemple ici on voit que le trait part du bas et remonte et que les points sont horizontaux. Mais ecrit avec un bic a la va-vite c'est totalement illisible ... Vous comprendrez en voyant les prochaines series

DSC_0005

le "su" avec une ruse que j'ai decouvert au passage : la patte en bas a droite est en fait constituee d'une ligne brisee et non pas droite. Bien sur vous pouvez la faire droite, mais on arrive pas a faire le meme empattement et c'est moins beau ...

DSC_0006

le "se" que je confond toujours avec le "sa". Au stylo je le trouve pas tres beau mais finalement au fude il est plutot sympatoche

DSC_0007

le "so", point verticale et ligne de haut en bas. Il a l'air tout simple mais bien sur ca n'a rien d'evident d'arriver a placer le point au bon endroit par rapport a la ligne pour que l'ensemble soit equilibre. Le point moi perso j'appelle ca la goutte, et c'est un truc horrible que j'arrive pas a faire proprement. Regardez ceux de ma prof, superbes triangles arrondis. Et il y a la variante "goutte qui bave" qui me fait faire de vrais cauchemards !!! J'en reparelerai dans la prochaine serie ou elle m'a cause de grosses difficultes ...

Je continue a utiliser mon super fude en poil de cheval, et j'apprecie toujours autant. Ma prof aussi qui s'amuse de voir mes grimaces quand je suis en plein effort... :-) Et puis je trouve que je m'ameliore tout en voyant dix milles problemes a corriger, c'est super motivant ! :-) Et il y a vraiment un cote "tout le corps et tout l'esprit participe au trace" qui est extremement agreable, meme si dit comme ca ca fait tres magazine debile pour fille (oups pardon :-) ). C'est extremement intense niveau concentration mais y'a des moments ou une harmonie apparait et le geste coule tout seul et ca se voit dans le resultat et c'est super agreable !

Posté par bayashi à 12:08 - 書道 / Shodou - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire