Un Bayashi au Japon


Depuis 2005 au Japon en tant qu'etudiant, boulanger, puis hotelier a
divers endroits. Decouvrez ma vie d'expatrie et le Japon qui m'amuse
et me fait reflechir. En photo autant que possible.

Hiroshima Weather Forecast, Japan
Recueil de 51 cart...
By Baillehache Pascal

17 mars 2009

Declaration d'activite professionnelle

DVC00011 Pour faire son petit buisness ici c'est tres simple. Merci a Thomas de m'avoir fourni les informations necessaires, que je me permet de rediffuser ici. Il suffit de se declarer au centre des impots (税務所, zeimusho) du (ku, arrondissement) ou vous habitez. Sur place vous dites que vous voulez demarrer un 個人事業 (kojinjigyou, entreprise privee), on vous donne un formulaire a remplir (個人事業の開廃業等届出書, kojinjigyou no kaihaigyoutou todokedesho). Il suffit d'y mettre son adresse, son nom, sa date de naissance, son numero de telephone, l'activite exercee, l'adresse de votre entreprise, la date de debut d'exercice. En deux exemplaires, un pour vous, un pour eux. Vous recevez ensuite un coup de tampon (enfin le formulaire, pas vous hein) et c'est fini ! A partir de la vous receverez tout les ans en mars le formulaire de declaration de vos revenus/depenses et devrez payer des impots dessus si le gain franchit un certain seuil.

Pour le cote plus personnel de la demarche, c'etait vraiment plonger dans un autre monde. Ca n'a pas grand chose a voir avec l'administration francaise, c'est le moins qu'on puisse dire.
D'abord je suis alle a ma mairie d'arrondissement parce que je ne savais pas ou etait mon centre des impots (et oui ici tout est preleve directement sur mon salaire, je n'ai donc jamais eu aucune formalite a remplir ni a me deplacer). Le grand pere a l'accueil a semble un peu tomber des nues quand je lui ai dit pourquoi je venais, "vous voulez demarrer une entreprise ??? "mais comment vous savez tout ca a propos de la creation d'entreprise ??" Finalement un plus jeune est venu a sa rescousse, non pas qu'il en savait beaucoup plus mais qu'il a eu le bon reflexe : chercher sur google ! Finalement il retrouve ce que je savais deja et me montre sur un plan ou sont les impots.
Aux impots, deux gardiens charges de la circulation sur le (minuscule) parking me montre ou parquer mon velo. A l'entree une employee m'accoste immediatement et me demande ce que je viens faire puis me demande d'attendre. Elle va chercher un autre employe qui m'emmene dans une salle a cote avec tout les formulaires en libre service pour les remplir tranquillement. Pas de bol il y avait pas celui dont j'avais besoin. Donc il m'accompagne jusqu'a l'etape suivante, un point de controle par un autre employe qui vous dirige vers une grande salle. C'est la que c'etait le plus surprenant pour mes yeux de Francais. Dans une grande salle des ilots de tables d'environ 8 personnes etaient installees. Sur chaque table, chacun disposait de son petit lot de materiel : crayon, ciseaux, scotch, etc... une vraie trousse d'ecole primaire. A chaque ilot est assigne un employe qui tourne entre les 8 personnes pour les aider a accomplir leur demarche. Et il fait ca a la japonaise ! Alors qu'il etait en train de me parler il crie d'un coup "et oubliez pas les 5% !". Il avait les 8 demarches a l'oeil en meme temps et en avait repere a l'autre bout de la table qui avait oublie de cocher une case ! Ferait presque peur ! Moi j'avais bien du mal a depatouiller tout les termes administratifs qu'il debitait a toute vitesse, mais bon en lui redemandant plusieurs fois et en prenant mon temps je m'en suis finalement sorti, et il a ete serviable et patient de bout en bout. Les informations a renseigner sont tres simples, mais faut savoir ou est la bonne case pour les ecrire ! Ensuite il m'a dirige vers un guichet ou une mignonne mignonnette au sourire ravageur (la seule employee de moins de 60 ans que j'ai vu la bas !) verifia les informations et tamponna les formulaires, et c'etait fini.

Posté par bayashi à 12:24 - Photo-pro - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires

    Je sens que ce billet va m'être utile très-prochainement ! Merci : )

    Posté par N, 17 mars 2009 à 14:53
  • De rien, tant mieux, et bonne chance !

    Posté par bayashi, 17 mars 2009 à 14:57
  • Felicitation pour cette création d'entreprise !!!!

    Posté par lisenn, 17 mars 2009 à 16:48
  • O_O

    Quand je pense aux multiples démarches françaises, je me dis que l'on a un réel problème...
    Ahhhhh notre France des paperasses !!!
    Je vais aller créer une boîte au Japon alors lolll
    Bon courage pour ta boîte !!!

    Posté par Happy63, 18 mars 2009 à 00:20
  • Il faut relativiser un peu aussi. La il ne s'agit que d'un petit commerce prive. Si ca avait ete une vraie entreprise les demarches auraient ete beaucoup plus lourdes ...
    En tout cas, il existe ici un moyen simple d'exercer une activitee lucrative tout en le faisant dans les regles, alors qu'en France, d'apres l'experience de mes proches, soit on ne fait rien, soit on le fait en cachette, soit on se lance dans des demarches sans queue ni tete. Malheureusement il me semble que les gens choisissent naturellement la premiere solution et que ca participe a l'apathie ambiante. Ici au contraire tout le monde a l'air d'y aller de son petit commerce, en premiere ligne les vieux pour completer leur retraite.
    Si quelqu'un de cale en droit du travail francais connait un equivalent de ce kojinjigyou, qu'il nosu apporte ses lumieres.
    Si quelqu'un a des statistiques a propos des kojinjigyou, ca serait aussi interressant ...

    Posté par bayashi, 18 mars 2009 à 08:02
  • Ah bon !

    Il y a besoin de faire tout ça, pour s'installer, au Japon ? Moi, je travaille en freelance depuis que je suis arrivé et je n'ai jamais rien dit à personne avant le jour où j'ai dû déclarer mes revenus (l'an dernier). Cette année, j'ai même reçu tous les papiers chez moi pour remplir ma déclaration à la maison.

    Même si c'est vrai qu'en France, c'est un peu plus compliqué, ça reste tout à fait faisable. Il paraît même que ça s'est encore simplifié depuis que je l'ai fait, en 2006. Évidemment, il ne faut pas vouloir demander des aides (ACCRE et autres), parce que c'est là que la paperasse se multiplie.

    Posté par Julien, 19 mars 2009 à 01:30
  • "tout ca", pour ecrire juste son nom et ses coordonnees, c'est de l'humour bien sur ... ?
    Quand au besoin de declarer ses activites, si les sommes sont minimes c'est sur que ca n'a pas grande importance de declarer ou non, mais moi j'aime bien faire les choses dans les regles des le debut et je ne compte pas en rester a des sommes minimes. De plus je vends a des revendeurs qui doivent prendre ca en compte dans leur comptabilite, d'ou des recus, des notes de mise en depot, etc... Peut etre que c'est plus simple d'etre traducteur, surtout en commercant internationalement via Internet.
    A ce sujet, comme je me reposais la question de comment declarer des revenus dans le cadre tres flou du commerce sur le web, j'ai cherche un peu et trouve ce document : http://www.legalbiznext.com/droit/IMG/pdf/La_liberte_fiscale_sur_Internet.pdf .
    Bon apres vous je ne sais pas trop ou vous situez par rapport a tout ca. Vous avez declarer votre activite en France apparemment ? Alors vous n'avez peut etre pas de demarche a faire au Japon effectivement...

    Posté par bayashi, 19 mars 2009 à 17:43
  • Désolé pour mon premier message un peu abrupt !

    Oui, oui, c'est de l'humour J'aurais du mettre ce smiley dans mon message précédent. D'ailleurs, j'aurais aussi dû commencer par te féliciter (on doit avoir à peu près le même âge, ça te vas si on se tutoie ?) pour ta constance dans la tenue de ce blog, que je suis depuis près d'un an, en silence, mais avec intérêt. Et tant qu'on y est, félicitations aussi pour ton installation... Je fais un peu de photo aussi et j'imagine le plaisir que ça peu être pour toi.

    Il est trop tard pour que je me penche sur le document que tu as trouvé, mais je lirai ça dès que possible.

    En fait, je me suis installé en France juste avant d'apprendre que j'allais partir au Japon. J'ai donc fait les démarches en France pratiquement pour rien.

    Au début, ici, je bossais comme salarié pour une entreprise. Quand je leur ai demandé quelles démarches étaient à entreprendre pour traduire à côté du boulot que je faisais pour eux, on m'a répondu que le plus simple était de ne rien dire à personne et de déclarer ça à la fin de l'année (peu importe les sommes en jeu). Bon, c'est sûr, je ne travaille que pour des entreprises étrangères, donc je n'ai pas les mêmes impératifs que toi vis-à-vis de clients japonais.

    Posté par Julien, 20 mars 2009 à 01:29
  • Desole moi aussi si ma reponse a ete un peu seche, j'etais un peu echaude par un mail en prive d'un lecteur malpoli, et je craignais d'avoir affaire a un autre Francais franchouillard...
    Merci pour la lecture assidue
    Par rapport a ton cas j'ai une question. Comme tu as declare ton activite en France, tu declare ces revenus en France j'imagine ? Mais tu as l'air de dire que tu les declares aussi au Japon ? Tu payes donc deux fois ? J'imagine que non ... Est-ce que tu saurai nous en dire plus ? La question sous jacente, quand on travaille et vit a l'etranger quelles sont les demarches vis a vis des impots en France. Avant mon depart j'avais essayer de me renseigner un peu, ca m'avait paru pour le moins confus comme toujours et je suis parti en posant mon mouchoir dessus ...
    La pour l'instant je n'ai pas le temps de chercher un autre document de reference sur Internet. Si une ame charitable et savante veut bien nous eclairer ...

    Posté par bayashi, 20 mars 2009 à 14:56
  • Devenir Auto-entrepreneur en France:

    Son principe a été créé afin de faciliter la création de très petites entreprises.
    Et le dispositf fonctionne sur un principe simple: si l'auto-entrepreneur "n'encaisse rien, il ne paie rien".

    Site Urssaf:
    www.lautoentrepreneur.fr.

    Posté par toto, 20 mars 2009 à 22:25
  • Merci !

    Posté par bayashi, 21 mars 2009 à 06:36
  • Pas de problème, la faute est de mon côté

    En fait, je me suis inscrit et j'ai payé mes impôts en France pour 2006, mais après ça, j'ai tout payé au Japon et plus rien en France (pas fou !).

    Moi aussi, je suis parti un peu comme un voleur. Je crois me souvenir que j'avais lu quelque part que c'est la manière régulière de procéder (depuis quelques années, avant c'était un peu plus compliqué, il me semble), mais ce serait à vérifier.

    Posté par Julien, 21 mars 2009 à 11:15

Poster un commentaire