Un Bayashi au Japon


Depuis 2005 au Japon en tant qu'etudiant, boulanger, puis hotelier a
divers endroits. Decouvrez ma vie d'expatrie et le Japon qui m'amuse
et me fait reflechir. En photo autant que possible.

Hiroshima Weather Forecast, Japan
Recueil de 51 cart...
By Baillehache Pascal

16 novembre 2009

Permis de conduire au Japon (2/2)

L'article Permis de conduire au Japon (1/2) est ICI

DVC00013

Il m'aura finalement fallut un mois avant d'arriver a me decider a finir les demarches pour obtenir le permis de conduire japonais. Vu tout ce qu'on entend sur l'amabilite, le temps perdu, les refus enigmatiques, ... j'avais pas specialement de courage, surtout que le demenagement, principale motivation dans l'eventualite de la location d'un camion, etait passe. Mais bon puisque j'avais commence autant en finir, pour le cas ou un jour j'en aurai besoin !

En esperant passer dans les premiers, on (Junko venait aussi car elle avait besoin de faire son changement d'adresse) s'est leves a 7h, bien courageux. Mais finalement vu la localisation super pratique du lieu ou se deroule les demarches, le temps qu'on y arrive on etait presque dans les derniers. Toutes les demarches concernant les permis de conduire sont regroupes dans un centre par prefecture. Si vous habitez a l'autre bout de la prefecture, prevoyez de passer la nuit precedente a proximite. Les etapes de votre demarche ont lieu a heures fixes et la premiere se deroule entre 8:30 et 9:15 ! Pour la prefecture de Kyoto, le centre se trouve dans la "charmante" petite bourgade de Nagaoka (長岡). En train depuis Kyoto, 10mn, 210 yen, puis prendre le bus qui vous emmene jusqu'au centre, 15mn, 200 yen (carte google).

Le centre en lui meme est, vu de l'exterieur un gros bloc de beton, vu de l'interieur un hall de grande gare reammenagee, avec des alignees impressionnantes de guichets ou vous aurez a completer jusqu'a 12 etapes si vous venez passer le permis complet. Pour moi qui ai deja le permis francais, je m'en sors avec seulement 7 etapes. Elles m'auront pris en tout un peu moins de 5h, dire que c'est une eternite ne serait pas tres honnete, mais tout ceci fut tellement passionnant que l'envie me demange !

DVC00018

Tout d'abord rendez vous au deuxieme etage pour demarrer la procedure, muni de la precieuse traduction de votre permis de conduire obtenu a la JAF. Il y avait deja pas mal de monde qui attendait, avec des petits vieux qui faisait semblant de pas comprendre pour doubler tout le monde dans la queue. J'arrive finalement au vieux policier, qui commence par grommeler "ah est-c'qui va comprendre ?", classique dont on ne se lasse pas. Il sort une grosse loupe de son tiroir pour essayer de decrypter les bavures de ma carte d'etranger (cette annee j'ai pas eu le droit au petit plastique transparent en faisant mon changement d'adresse). Puis il me donne un formulaire a remplir et me dit d'attendre dans la salle. Formulaire sans rien de special, nom, prenom, adresse, blabla... En paralelle de gerer les gens dans la file, il appele de temps quelqu'un dans la salle, au fur et a mesure que les petites mains laborieuses du grand open space derriere lui font avancer la procedure. Quand je dis qu'il appele, ca veut dire qu'il murmure depuis son guichet sans se forcer, en repetant jusqu'a ce que quelqu'un dans la file relaie gentiment l'info jusqu'a l'interresse. Moi j'avais repere le truc et m'etais donc assis juste en face au plus proche du guichet. Je rend donc mon formulaire quelques minutes plus tard et me fait renvoyer a attendre dans la salle. Ce fut ensuite une jolie voix feminine qui m'appela, une des petites mains de derriere. Impossible de lire mon nom bien sur, tout le monde bien embete, un autre classique dont on ne se lasse pas. Je lui explique et retourne attendre. Puis elle me rappelle a nouveau, car elle avait plein de questions a propos du permis de conduire francais. Comment je l'avais eu, combien d'heure de conduite, de code, combien de questions a l'examen du code (???? la question rouge a mille franc !), etc... En bon fourbe que je suis, je presente tout ca en disant que c'etait treeees difficile mais que je m'en suis sorti treeees brillamment, bien sur. Et je gagne donc le droit d'aller a l'etape suivante : m'alleger de quelques yen (2400) au premier etage a une certaine heure.

DVC00016

En attendant j'admire l'ouverture de 10 guichets simultanement, a la seconde pres, avec chacun son petit propose assis a l'equerre pare a cocher la case qu'on lui a appris a cocher. Et tout ca se referme de facon aussi synchrone a l'heure dite. Je traine aussi un peu partout pour tuer le temps et trouve dans un coin un enorme Daruma au pied duquel on peux lire "Circulation routiere sans danger", aux deux yeux modestement peints (ca signifie que l'objectif est atteint). Je lisais dernierement que si les accidents en voiture on tendance a baisser, ceux a velo en revanche explosent et en particulier chez les jeunes et les retraites. Si vous suivez ce blog regulierement ca ne vous etonnera pas. Au pied du Daruma une fleche pour vous indiquer une fleche vous indiquant la sortie, au cas ou ne verriez pas la porte a 50 cm de vous. J'aime aussi beaucoup dans le style les zebra devant chaque porte du batiment delimitant la zone ou ne pas stationner pour ne pas risquer une collision lors de l'ouverture de la porte. On n'est jamais trop prudent ...

DVC00014

Apres avoir paye, rendez vous au guichet suivant : la visite medicale. Le prepose coche toute la feuille a la va-vite apparemment presse de retourner dans l'arriere-salle ou il etait quand je suis entre. Sans lever les yeux il demande a Junko si je vois bien sans mes lunettes. Je lui repond que ca va mais que j'en ai besoin pour conduire. Du coup j'ai le droit de passer a la machine, dont la taille et l'apparence m'ont fait penser qu'elle avait ete concue il y a un siecle quelque part en Russie ... Il me fait d'abord passer le test classique des "C", "mais vous voyez parfaitement bien !". Ah bah s'il le dit tant mieux. "Et les couleurs ?". Et la le c... je sais pas ce qu'il me prend je commence a essayer de lui expliquer que je suis daltonien !! Heureusement comme il avait decide que je suis pas capable de parler japonais il se tourne vers Junko et "qu'est-c'qui dit ?". Je ravale tout de suite ce que j'ai dit et "non non ca va aller, ok le rouge en bas le vert a droite, c'est bon ?", "eh bah voila", et il me rend mon formulaire qu'il avait tout chiffone. "Vous parlez tres bien japonais" qu'il ose me dire, "je lui repond sechement "non" et je passe a la suite.

La suite c'est la photo d'identite. Junko m'avait prevenu, le gars est programme pour appuyer sur le declencheur au moment ou vous posez vos fesses sur le siege. "C'est pour ca qu'on a tous des tetes pas possibles sur nos permis de conduire". Alors j'ai pris les devant et affiche un beau sourire des que je suis entre dans la salle ! Et effectivement ce fut bref ! Allez hop guichet suivant, mais pas de bol c'est deja midi, il faut attendre une heure que tout le monde revienne de la pause dejeuner. On en profite pour sortir casser la croute nous aussi. En face du batiment il y a deux restaurants qui font aussi envie l'un que l'autre. On opte pour celui qui fait dans la cuisine occidentale et je choisis des pattes aux champignons. Ni bon ni mauvais, mais le prix etait un peu sale... Puis retour au batiment et pause dessert. Il y a des distributeurs bien sur qui servent toutes sortes de boissons classiques, et des petits pains .. .qui font peur. Heureusement nous on avait amene une boite de gateau au cas ou. En achetant a boire, une piece me roule des mains et bien sur se debine sous la machine. Junko dit tant pis, moi j'avais pas envie de leur faire cadeau ne serait ce que de 100 yen. Je pars alors en quete d'une tige ou equivalent et trouve un parapluie perdu qui a fait parfaitement l'affaire. Au passage j'ai recupere quelques autres pieces perdues, c'est toujours ca de gagner hein ! Petit tour aux toilettes avant de rattaquer les hostilites, j'etais bien embete car il n'y a que des toilettes a la japonaise. En cherchant un peu il y a aussi des toilettes pour handicapes, donc avec un siege, bon a savoir !

DVC00015

Une heure petante, les petits rideaux toujours aussi synchrones s'ouvrent. Une employee detaille au millimetre pres la suite des operations a ceux qui s'etait reunis devant son guichet. Elle avait un joli micro qui hurle ses paroles dans la grande salle a l'acoustique epouvantable, merci beaucoup. Je me disais qu'elle ferait mieux de le refiler au vieux du deuxieme ! Deux autres policiers faisaient des grands moulinets de bras pour nous montrer ou se trouve les guichets au fur et a mesure qu'elle en parlait. C'est vrai qu'il y avait bien 20 metres de distance, on aurait pu se perdre et mourir de faim en route ...

On repasse a la case "sortez votre porte monnaie". Cette fois pour payer la carte, et faites bien attention a ce que raconte la p'tite dame a toute vitesse parce que moi je me suis bien fait avoir a me faire refiler une immonde pochette en plastique frappee du logo de la police (pas gratuite vous avez bien compris). Desole je me rappelle plus le prix mais c'etait du meme ordre de grandeur que precedemment. Et puis la fin approche, mais avant de recevoir la carte magique vous n'echapperez pas a un petit speech dans la salle d'examen. En attendant de pouvoir y rentrer d'autres y passaient effectivement l'examen, equivalent de notre code. Ca m'a parut durer une seconde, je suis bien curieux de savoir ce qu'on leur pose comme question. Les resultats s'affichent sur des ecrans geants dans la salle d'attente, d'ou on peux aussi regarder ceux qui passent l'examen de conduite. Ce dernier a lieu sur un espace reserve dont la difficulte semble du niveau test de conduite de velo dans les ecoles primaires ... Il parait qu'il y a aussi un test sur route, mais bon vos vous doutez de ce que j'imagine.

DVC00017

Le speech final peut se resumer en une longue serie de statistiques passionnantes sur la circulation routiere au milieu desquels flottent deux informations interresantes : le permis de conduire se renouvelle tout les trois ans, j'ai hate d'y etre ! et en cas de perte son permis l'examen de repassage est tellement severe que presque personne ne l'a, de l'esbrouffe ? En parlant de statistiques il y a aussi aux murs des tas de graphiques de la police, pas seulement sur la securite routiere. On trouve par exemple des cartes representant la frequence des delits par categories et par zones de Kyoto. Je ne vous recommande pas d'habiter au sud et a l'est dans les montagnes !

Et vous recevez enfin votre jolie permis de conduire, format carte de credit, おつかれさまです!

Posté par bayashi à 18:33 - Commentaires [12] - Permalien [#]

Tags : , ,

Commentaires

  • C'est le parcours du combattant, dis-moi. Il va falloir que je me décide un jour ou l'autre également...

    Posté par N, 16 novembre 2009 à 21:07
  • Pas mécontent d'avoir fait ça à Tokyo, moi

    Une belle aventure ! Ça ne m'avait pas semblé si pénible, quand je suis allé chercher le mien. Un peu long et alambiqué, certes, mais le pire était vraiment l'attente finale d'une bonne heure avant la délivrance de la petite carte. Et puis, il y avait pas mal de distractions, entre le petit papi payé à rallumer la télé victime d'un faux-contact et la manière de distribuer le sésame... trois distributeurs avec chacun un petit paquet de cartes, une cinquantaine de personnes qui défilent d'abord devant le premier distributeur, puis, si la carte n'est pas dans le premier paquet, devant le deuxième, et enfin, si le candidat n'a vraiment pas de chance, devant le troisième.

    Posté par Julien, 18 novembre 2009 à 08:43
  • J'adore la methode de distribution ...

    Posté par bayashi, 18 novembre 2009 à 09:38
  • merci

    Je suis toujours assidument tes billets et c'est toujours aussi intéressant et aussi prenant à lire : )
    Merci de nous faire partager tes humeurs !

    Posté par princedelu, 19 novembre 2009 à 03:42
  • C'est plus dur a Kyoto

    A lire different blog, on dirait que toutes les demarches administratives sont plus compliquees du cote de Kyoto. Moi non plus j'ai pas eu droit a tout ces tracas a Gunma. Juste attendre pendant que les Bresiliens et Americains aillent passer les epreuves pratiques avec le type qui les surveille depuis la tour de controle...
    En tout cas, ca fait longtemps que je suis tes aventures et je dois dire que je t'envie un peu. Tu as eu le courage de laisser de cote des choses pour te consacrer a ta passion. Moi, mon experience de 2 ans au Japon n'a pas ete aussi passionante meme si il y a eu de bon moments bien sur. Mon experience professionnelle s'est resumee a 3 mois dans une usine de construction auto en plein ete. J'aurais prefere, comme toi, pouvoir travailler en equipe avec des Japonais sympas et ouverts mais du cote de Gunma les gens sont un peu plus rudes et pas tres ouverts aux etrangers.
    J'ai eu des interviews d'embauche memorables. Bref, bonne continuation a toi.

    Posté par Bruno, 23 novembre 2009 à 10:43
  • Salut Bruno,
    Si tu veux bien nous faire partager tes entretiens d'embauches memorables, ici ou sur ton blog, je suis sur que ca en interressera plus d'un
    Merci de suivre mes aventures, j'espere qu'elles resteront aussi enviables encore longtemps ! N'hesites pas a partager les tiennes aussi

    Posté par bayashi, 25 novembre 2009 à 00:21
  • Oui je me suis promis qu'un jour je raconterai mon vecu et particulierement mon experience de trois mois dans une usine Japonaise (contrat non renouvele a mon initiative...). Le probleme c'est que j'ai pas beaucoup de temps pour le faire et plus le temps passe plus j'oublie. Bref, des que ma situation, ici en Australie sera stable, je le ferai avec plaisir. Bonne continuation.

    Posté par Bruno, 25 novembre 2009 à 20:35
  • Le manque de temps j'en connais quelque chose ! Alors bon courage, en esperant te lire un jour

    Posté par bayashi, 25 novembre 2009 à 21:45
  • Ah, le permis!

    Ca faisait un moment que je n'avais pas poste de commentaire.
    Bienvenue dans le monde des conducteurs au Japon. Ils sont aussi mauvais conducteurs ici que par chez nous, mais bon on peut surement dire la meme chose de moi ^^
    Ayant fait renouvelle mon permis cette annee, je peux te dire que tu vas rigoler.
    Le permis japonais est classe par couleurs. Le permis avec la bande verte est le premier, celui des debutants, donc le notre vu que c'est notre premier permis au Japon. Si au bout de 2 ans tu n'as pas d'accident, tu peux passer au bleu, qui lui est pour 3 ans. Pour cela tu as droit a un cours d'une heure sur les dangers de la route, avec de magnifiques questions par un vieux policier croulant. C'est bien sur un cours collectif, et c'est amusant de regarder les videos sur certains dangers et de voir les jeunes a cote tous en train de somnoler.
    Une fois qu'on a le bleu, passe le dore. Mais seulement si on a pas fait d'infraction au code et qu'on a pas eu d'accident. Sinon c'est re-bleu, tant qu'on a des points. Des qu'on a le permis dore, on a plus besoin que d'une demi heure de speech donc ca va plus vite. Pour renouveller un permis bleu en bleu ca prends 3 heures de cours si je me souviens bien.
    Du coup, plus on est mauvais conducteur, plus ca prends du temps pour renouveller le permis. La methode est plutot bonne, et je trouve que renouveller le permis tous les 3 ans (bleu) ou 5 ans (un autre benefice du permis dore) est plutot une bonne chose, car les facultes changent avec les periodes de la vie. Ca serait mal pris par chez nous je pense, neanmoins.
    A bientot

    Posté par Slave1, 01 décembre 2009 à 14:23
  • C'est fou ce que ca donne envie tout ca ! ;-p
    Pour l'entree dans le monde des conducteurs, il faudra attendre. Etant deja a la base un fervent anti-voiture, en plus de les voir conduire tout les jours, non merci ! J'ai fait les demarches juste pour le jour ou en cas d'urgence j'aurai besoin de prendre le volant.
    Du coup je devrai decrocher la bande doree rapidement ! Je trouve qu'on retrouve ici l'art des Japonais a se donner des "medailles en chocolat" ...
    Au passage ca serait cool qu'ils fassent le meme systeme pour les visa ! Genre ca m'eviterai de devoir y retourner ce mois ci
    Pour le repassage du permis de temps en temps je suis plutot pour aussi. Mais c'est toujours pareil faut voir comment c'est fait. Par exemple, a propos des facultes, tu n'evoques pas une visite medicale avec sanctions eventuelles si la vue a trop baisse par exemple. Vu l'evolution de la societe japonaise ca paraitrait particulierement justifie. C'est un oubli ou ca n'a effectivement pas lieu ? Et a mes lecteurs francais, qu'en est il en France ? Il me semble me rappeler que c'etait au moins en discussion a une epoque, non ? Quelqu'un peut eclairer nos lanternes ?

    Posté par bayashi, 02 décembre 2009 à 18:10
  • En france rien n'a changé ^^
    Le permis est toujours à vie, à condition que tu ne perde pas tous tes points ...
    D'ailleurs ca me rappel que ma grand mère qui conduisais encore à 70 ans passé était rentré dans une vitrine en sortant de sa place de parking ... elle c'était trompé de vitesse ... il ne lui on même pas retiré le permis ... son médecin lui a juste déconseillé de reprendre le volant ...

    Posté par Sylvain G, 09 décembre 2009 à 01:51
  • Pareil pour ma grand mere, c'est de son propre chef qu'elle avait decide d'arreter de conduire apres avoir percute un poteau qu'elle n'avait pas vu ...

    Posté par bayashi, 09 décembre 2009 à 11:11

Poster un commentaire